Dans le secteur de la construction, il est de plus en plus répandu de recourir à l’utilisation de matériaux de construction d’occasion. Parmi ces derniers, on retrouve notamment les briques de récupération. 

Pour ce faire, il vous sera possible soit d’en extraire au niveau de votre propriété, soit de vous diriger vers des enseignes qui en vendent à petit prix. Retrouvez, dans cet article, le  processus de démontage des briques de récupération. Ainsi que les idées de réutilisation.

Le démontage des briques de récupération

De nombreux propriétaires voulant entamer la rénovation de leur logement, entreprennent des opérations de récupération d'objets. Dans le cas des briques, il vous sera possible de les réemployer au niveau d’une nouvelle surface, avec une disposition plus moderne. Mais, il existe aussi une autre alternative qui consiste à démonter ses briques pour les revendre. De cette manière, vous éviterez de polluer l’environnement avec l’ajout de déchets et vous participerez au processus de recyclage permettant de diminuer l’empreinte carbone du secteur de la construction. 

En outre, pour le démontage, il est possible de faire appel à un professionnel, afin de :

  • Garantir un travail efficace ;
  • Avoir des briques démonté en parfait état ;
  • Gagner du temps.

le demontage de briques de recuperation

Cependant, cela peut s’avérer assez coûteux, surtout si les briques sont très encastrées ou montrent des signes de vieillesse qui nécessiteraient une approche délicate. Par conséquent, les propriétaires entreprennent eux-mêmes cette opération. Pour ce faire, il sera indispensable de s’équiper de certains outils, tels que :

  • La brosse métallique ;
  • Le marteau ;
  • Le burin ;
  • Un marteau piqueur.

En outre, pour éviter tout risque de danger, il est conseillé de se munir d’équipements de protection, à savoir : des gants, un casque anti-bruit, un masque, des lunettes de protection …etc.

Avant d’entamer le processus de démontage, il faudra contrôler la qualité de vos briques. En effet, pour que ces dernières soient réutilisables, elles doivent être en conformité avec les cahiers de charges pour les briques de récupération. Cela concerne notamment leur taille qui doit être supérieure à la moitié d’une brique ordinaire. 

Ajouter à cela qu’il faudra aussi qu’elles soient dénuées de toute trace de mortier, et qu’elles aient une boutisse, une grande face ainsi qu’une panneresse en excellent état. 

Il faut savoir que pour le prix, celles pouvant vous rapporter une bonne somme sont seulement les briques :

  • Faites à la mains ;
  • Pleines ;
  • Natives de murs maçonnés ;
  • A mortier ;
  • A cendre ;
  • Argileuses.

Après cela, pour débuter le processus de démontage, il faudra commencer par le nettoyage des briques. Ensuite, il faudra les conditionner sur des palettes pour éviter leur cassure au cours du transport. Et, afin d’optimiser leur protection, il est conseillé de les couvrir avec du cellophane adapté. Il faut ajouter à cela que leur disposition doit obligatoirement être en couche croisée.

Réutilisation des briques de récupération

Comme indiqué précédemment, il est possible de les réemployer telles quelles dans des projets de construction. Comme il sera aussi possible de les recycler en granulats pour les utiliser comme stabilisateur sur certaines routes. Elles sont également broyées et intégrées au terrain de tennis. Cela permet d’avoir un résultat plus drainé, d’une meilleure couleur et sans végétaux.

Enfin, les briques réalisées à partir de matière première peuvent être utilisées en compost.

Ajouter un commentaire