Le saviez-vous ? Il n’est pas la peine de dépenser une fortune pour avoir une jolie clôture. Elle peut être conçue avec des bois récupérés qui dans la majorité des cas sont proposés à prix accessible sur le marché. Mieux encore, tout particulier peut le monter, à condition d’avoir une notion du domaine et d’être équipé d’outils adéquats. Pour vous aider dans la construction de votre clôture, voici nos meilleurs conseils.

Rassembler les matériels nécessaires

Pour que la construction d’une clôture ou d’un mur en bois récupérés se fasse en toute facilité et rapidité, il est d’une nécessité de se munir des outils nécessaires. Pour cela, il vous est nécessaire de vous munir de bois récupérés, de préférence ayant les mêmes dimensions. Pour assurer leur fixation, vous avez aussi besoin de vis idéalement en inox. Ceux-ci sont à mettre en place à l’aide d’une visseuse. Une scie à bois est aussi nécessaire pour découper les bois.

Pour avoir une bonne précision pendant le projet, il est vivement recommandé de vous équiper d’un mètre déroulant et d’une règle. Parfois, une calculatrice vous est aussi nécessaire. Prenez note avec du crayon à papier. Parfois, il vous est nécessaire de démonter les bois de récupération. De cette manière, vous aurez besoin d’un pied de biche, d’un marteau de charpentier, d’une massette ainsi que d’une ponceuse, vibrante ou triangulaire.

Mesurer et découper les bois récupérés aux bonnes dimensions

Une fois les matériels rassemblés, vous pouvez immédiatement passer dans la construction de la clôture. Commencez ainsi par découper les bois de récupération afin qu’ils puissent se retrouver dans les mêmes dimensions. Calculez la longueur que vous souhaitez offrir à votre clôture.

Reportez par la suite les mesures sur les bois. Découpez la longueur qui dépasse avec de la scie à bois. Pour plus de précision dans votre découpage, il est recommandé de souligner avec une règle la direction de la scie.

Pour que votre clôture puisse se mettre en place, il vous est également nécessaire de mettre en place des barreaux. Ces derniers sont à mettre derrière chaque latte pour qu’elle puisse parfaitement se tenir. Aussi, vous avez également besoin de poteaux de clôture sur laquelle se fixe l’ensemble des bois récupérés. Ceux-ci doivent avoir une longueur importante par rapport à celle des lattes. Ils doivent également bénéficier d’une certaine robustesse.

Mettre en place les poteaux

L’étape suivante consiste à la mise en place des poteaux. Pourtant, avant cela, vous devez délimiter l’espace dédié à votre clôture afin d’éviter les espaces. Mettez un piquet sur chaque emplacement futur des poteaux. Parfois, il est nécessaire de calculer les emplacements de tous les éléments de votre clôture.

Pour une fixation solide, les poteaux sont à enfouir dans le sol. Une certaine hauteur est à respecter afin que ceux-ci ne puissent plus bouger.

Fixer la barre sur le haut et la base de la clôture

Dès que les poteaux sont mis en place, vous pouvez mettre en place la barre du haut et celle de la base. Elles sont à installer à la même hauteur. Pour ne pas vous tromper, il vous est conseillé de marquer leur emplacement. Pour les fixer, vous devez les fixer sur les poteaux avec votre visseuse. La longueur des 2 barres doit être la même. Une fois celles-ci sont en place, il ne vous reste qu’à installer les bois de récupération en bien les visant. Pour faciliter le montage, faites-vous aider par une autre personne.

Pour que votre clôture en bois récupérés puisse parfaitement résister aux intempéries, il est recommandé de traiter la matière une fois mise en place. Heureusement que pour cela, de multiples solutions s’offrent à vous. Si besoin, demandez l’avis d’un connaisseur en la matière pour le choix des produits de traitement de bois.

Ajouter un commentaire