Avant d'être un métal des plus utilisés en industrie et en électronique, le cuivre est avant tout un élément chimique présenté sous une couleur rouge ou orangée avec la priorité d'être ductile, malléable et hautement conductible. Toutes ses caractéristiques jointes au fait d'être extrêmement résistant à la corrosion et aux propriétés antisalissures qu’il possède, rendent le cuivre comme un atout indispensable dans tout type de fabriques ou dans les industries dans le monde entier. De ce fait, il n’est nullement question de gaspiller ou de jeter du cuivre utilisé ou transformé dans la nature à l’état brut, ce qui rend son recyclage et sa réutilisation un rituel obligatoire pour répondre aux critères d’une visée double, unissant écologie et économie.

La récupération du cuivre et son recyclage

Utilisée pour à peu près tout et n’importe quoi, il n'est pas question de se passer du cuivre et de ses propriétés rares et satisfaisant plus d’un critère dans un cadre purement financier, industriel et écologique. Et puisqu'on retrouve l’usage de ce métal à la fois abondant et noble dans la plupart de nos machines, ustensiles et appareils au quotidien, il sera également question de vous en débarrasser lorsque la fonction pour laquelle l’objet a été créé est remplie. À grande comme à petite échelle, le cuivre préalablement utilisé devra être impérativement récupéré et recyclé, puisque le recyclage des déchets en cuivre est une question avant tout économiquement satisfaisante. Ceci est justifié par le fait que l'exploitation et l’extraction de ce métal à partir du minerai deviennent beaucoup plus chères que l'énergie nécessaire pour sa réutilisation et son élaboration à partir des scraps qui ne présente que 25% des frais d'extraction initiale. Sans parler du côté écologique de la chose, évitant ainsi différentes formes de pollution vu la longue durée de vie du cuivre.

Réutilisation des scraps

Les scraps contenant du cuivre qui doivent être recyclés et employés se différencient selon leur teneur en cuivre ainsi que de leur impureté. Avant de passer à la transformation du cuivre récupéré, ces impuretés doivent être tout d'abord éliminées soit par broyage mécanique soit en les brûlant. Toutes ces étapes depuis le tri jusqu'à l'obtention du cuivre pure nécessitent une bonne quantité d'énergie qui pourrait probablement atteindre les 25 MJ/kg. Cependant, ceci n’est rien comparé à la quantité d'énergie consommée dans une première extraction à partir du minerai qui varie entre 105 et 110 MJ/kg. Dans ce cadre, nous pouvons classer les matériaux cuivreux obtenus après la récupération en trois classes qui sont :

  • Les nouveaux scraps obtenus par le biais des procédés d'élaboration

  • Les anciens scraps anciens issus à partir des matériaux obsolètes

  • Les cendres et les résidus de l’industrie métallurgique.

reutilisation des scraps

Le recyclage des métaux tels que la récupération d’acier ou de cuivre présente un réel avantage dans le cadre écologique et économique, et hormis ces deux domaines, on pourra citer le domaine de construction qui bénéficie pleinement de ces opérations de transformation. En effet, le recyclage des matériaux de construction et sa réutilisation est d'actualité et devient de plus en plus prisé, ceci est entièrement dû au fait que ces opérations restent entièrement bénéfiques, et ce quel que soit l’angle de vue que vous choisissez.

Ajouter un commentaire